Quelles sont les positions des partis politiques à l’égard de Radio-Canada?

Les AMIS suivent de près les plateformes et les annonces des partis politiques fédéraux. Voici un résumé de leurs engagements à l’égard de Radio-Canada.

Financement de Radio-Canada

Nominations au conseil d’administration de Radio-Canada

Indépendance face à l’ingérence politique*

Vente d’actifs

La plate-forme

Augmentation des budget de la Société Radio-Canada par 200 millions chaque année

« Et qu’un parti politique attaque l’intégrité de gens, de journalistes dans le diffuseur public, je trouve ça inacceptable. »
Le Parti conservateur n’a pris aucun engagement envers Radio-Canada/CBC dans le cadre de cette campagne électorale. Par contre, Stephen Harper en entrevue récemment sur les ondes de Radio X a nié les coupes de son gouvernement au budget de Radio-Canada.
La plate-forme « Nous protégerons les intérêts de notre diffuseur national – tout comme ceux de la population canadienne entière. En effet, nous annulerons les compressions budgétaires du gouvernement Harper en offrant un financement annuel de 150 millions de dollars à CBC/Radio-Canada, lequel sera fourni en consultation avec le diffuseur et l’industrie culturelle canadienne. » « Nous reverrons aussi le processus de nomination des membres du conseil d’administration de CBC/Radio-Canada, pour assurer qu’il est indépendant et fondé sur le mérite. » « C’est très important d’avoir un diffuseur public indépendant d’influence des partis en politique ou des intérêts privés. »
logo-ndp-frLa plate-forme « Assurer un financement pluriannuel, stable et prévisible pour protéger Radio-Canada en annulant les compressions de 115 millions $ de Stephen Harper à Radio-Canada » « Mettre en place un processus de nomination indépendant pour le conseil d’administration de Radio-Canada » « S’assurer que Radio-Canada/CBC fasse la preuve que la vente de ses actifs sert réellement les intérêts des Canadiens et son mandat »
logo-green-frLa plate-forme « Nous annulerons la réduction de 117 M$ des Conservateurs de Harper et nous investirons 168 M$ de plus en plus de 315 M$ chaque année au rétablissement de la couverture locale de Radio-Canada et CBC. » « Nous restaurerons également les structures de gouvernance du diffuseur public pour mettre fin à l’influence politique des nominations partisanes au conseil d’administration. » «  En ce moment avec les conservateurs, on touche le fond du baril: des gens sans expérience, sans expertise nommés parce qu’ils sont des anciens contributeurs, des anciens candidats ou des avocats de Radio-Canda, mais vraiment des gens qui n’ont aucune expertise, aucune raison d’être là, sauf leur connection au parti conservateur. »

Pour plus de renseignements au sujets des politiques des partis fédéraux, vous pouvez visionnez en ligne des entrevues avec les chefs du Parti vert, du Parti libéral et du Nouveau parti démocratique, qui ont participé à la série Les chefs parlent de Radio-Canada. Les AMIS ont invité tous les chefs des partis représentés à la Chambre des communes, mais les chefs du Bloc québécois et du Parti conservateur n’ont pas répondu à notre invitation. * Citations des chefs de parti qui ont participé dans la série Les chefs parlent de Radio-Canada, produite par Les AMIS.